Sélectionner une page
À l’occasion de la journée de la femme, la région Nouvelle-Aquitaine organise une conférence consacrée à la thématique : « Égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations : quels chemins pour les atteindre ? ».
Si l’objectif affiché est de sensibiliser aux enjeux de l’égalité entre les hommes et les femmes, l’orientation réelle de cette réunion est toute autre..
En effet, parmi les invités, nous retrouvons Fania Noël, qui s’était illustrée par l’organisation d’un « camp d’été » interdit « aux blancs », ou encore Caroline de Hass, qui, pour lutter contre les agressions de rue à la porte de La Chapelle à Paris, proposait « d’élargir les trottoirs »…
Qu’on se le dise, le féminisme n’est pas la propriété de cette gauche immigrationniste et racialiste qui a décidé de déposer une cible sur le front de « l’homme blanc » qui serait le responsable de tous les maux des femmes.
Aujourd’hui, la véritable menace qui pèse sur les femmes en France est due à l’immigration massive d’hommes qui ne partagent pas nos codes culturels.
La gauche ne peut pas dire qu’elle est féministe et en même temps défendre l’immigration clandestine. Il faut dénoncer cette tartufferie !
Femmes contraintes par leur mari de se voiler, fillettes excisées sous la pression communautariste, adolescentes mariées de force, polygamie… Voilà les fléaux contre lesquels il faut lutter pour que les femmes en France puissent vivre libres et épanouies.
Kevin Courtois
Responsable départemental RN86
Partager