Sélectionner une page

A travers ce livret, vous pourrez retrouver nos 90 propositions pour la ville de Poitiers. De la sécurité à l’emploi, de l’écologie à l’immigration, tous les sujets y sont abordés. La gestion des villes gagnées par le Rassemblement National en 2014, sont gérées avec bon sens. Nos résultats électoraux ne cessent d’augmenter dans ces cantons, comme quoi, essayer le Rassemblement National, c’est l’adopter.

Nous nous devons de redorer le blason de Poitiers, qui a brillé dans son histoire. Poitiers, qui comme toutes les villes de France subit une immigration de masse et une insécurité de plus en plus régulière et avec un degré de violence qui ne cesse de croître. Une ville qui compte de plus en plus de chômeurs et une pauvreté qui augmente.

Bonne lecture.

Kevin Courtois

Tête de la Liste « Rassembler Poitiers »

Investi par le Rassemblement National

Sommaire :

 

Sécurisation de la ville :                                                                             pages 4 et 6.

Promouvoir notre identité nationale, communale et de quartier : pages 7 et 8.

Promouvoir un cadre de vie équilibré, sain et écologique :             pages 9 à 11.

Dynamiser la ville et économie locale:                                              pages 12 et 13.

Maintenir le lien social :                                                                       pages 14 et 15.

Respecter le contribuable et être à l’écoute des habitants :        pages 16 et 17.

Sécurisation de la ville :

La sécurité des pictaviens dans tous les quartiers et zones d’habitation est une réelle priorité pour nous, les riverains ne doivent pas être à la merci des délinquants, c’est pour cela que nous exigeons plusieurs mesures de bon sens.

 

La vidéo-surveillance :

La sécurité doit être la Première des libertés même à Poitiers!

Actuellement 24 caméras de vidéosurveillance sont en service à Poitiers dans l’hyper-centre de la ville ainsi qu’aux Couronneries;

Est-ce normal que la vidéo protection ne se limite qu’à certaines rues de Poitiers? 

Nous défendons un projet visant à protéger tous les Pictaviens.

 

– Ainsi, afin d’éviter tout actes de délinquance, résoudre des enquêtes jusqu’à l’heure actuelle trop souvent plongées dans le silence par manque d’indices; il est primordial que chaque établissement scolaire, lieux de cultes, monument historique de Poitiers soient dotés d’un système de vidéosurveillance inviolable et indétectable.

 

– Rajoutons à cela, la nécessité absolue d’ouvrir un poste de surveillance pour           contrôler les images de vidéo-surveillance puisque actuellement (et cela est inacceptable), les caméras de surveillance ne sont pas visionnées 24 heures sur 24, elles ne sont disponibles qu’uniquement sur réquisition du Parquet ou d’un juge d’instruction. Pourquoi ne pas aussi, équiper nos policiers municipaux de drones munis de caméras.

 

Politique de « tolérance zéro » :

-La municipalité assurera une politique de « tolérance zéro », pour lutter contre l’insécurité croissante dans chaque quartier de Poitiers.

Fermeture administrative d’établissements commerciaux :

-Le maire à le pouvoir de faire fermer administrativement un établissement commercial, pour une durée jusqu’à 2 mois, pour des troubles à l’ordre public.

L’éclairage public :

Plus aucune zone d’obscurité nocturne, c’est-à-dire que l’ensemble des rues et des recoins de Poitiers doivent être dotées d’un point lumineux, afin que les pictaviens ne se trouvent pas, dès la nuit tombée, dans une zone obscure où ils risquent d’être pris pour cible.

– L’ensemble de l’éclairage public de la ville sera remplacé par un système dernier génération à LED et détecteur de mouvement.

 

La police municipale :

– Les effectifs de la police municipale doivent être renforcés jusqu’à 80 membres afin d’assurer une plus grande présence sur le terrain, notamment de nuit.

 

– Son armement, autant psychologique avec un soutien indéfectible ainsi que des formations, mais aussi matériel, qui devra être mise en place dès le premier jour. Des locaux, des armes de service, des véhicules performants, des gilets pare-balles, des tenus et du matériel adapté à certaines situations comme une émeute par exemple avec des casques et des boucliers, ainsi que des LBD et lacrymogènes.

– Les patrouilles devront être multipliées dans chaque quartier de la ville, 7/7 jours et 24/24 heures.

– Des brigades spécialisées seront créées, des brigades équestres et canines, des brigades de sureté nocturnes, une autre pour les transports en commun.

Développer le dispositif « Mairie vigilante et solidaire » :

La plateforme Voisins Vigilants et Solidaires est un site web communautaire permettant de mettre en relation les habitants d’un même quartier pour lutter ensemble contre le fléau des cambriolages de manière simple et gratuite. En France, un cambriolage se produit toutes les 90 secondes.

– Mettre en place le système de la « Mairie Vigilante et Solidaire » serait la réponse la plus efficace face à cette délinquance intolérable. Dans les quartiers de Voisins Vigilants, le ministère de l’Intérieur constate une baisse des cambriolages de 20 à 40% par année.

Conseil de sécurité dans chaque quartier :

– Créer un conseil de sécurité dans chaque quartier où les habitants pourront alors exposer et remonter les problèmes dans chaque coin de rue, dans chaque hall d’immeuble de leur quartier. Des actions seront prises dès la fin de ces conseils.

Contraindre les bailleurs sociaux de sécuriser leurs bâtiments :

– Renégocier avec les bailleurs sociaux les différents contrats de la ville, leurs imposer une mise aux normes de chaque logement, de chaque immeuble, que ce soit pour les ascenseurs, les détecteurs de fumée mais aussi pour la sécurisation des entrées de hall et d’éviter les dégradations récurrentes dans certains quartiers.

Sécurisation des écoles et de nos enfants :

– Délivrer aux directeurs scolaires des boitiers d’alarmes portatifs permettant une intervention plus rapide des forces de l’ordre en cas de problème aux abords ou dans nos écoles.

 

Campagne de Prévention de sécurité routière et de civisme :

– Mener des campagnes de prévention de sécurité routière, pour responsabiliser les habitants que ce soit au volant d’une voiture, à vélo ou à pied, qu’il faut rester attentif à l’environnement autour de soi, le téléphone, les écouteurs, l’alcool, etc. sont des vecteurs d’inattention.

– Mener des campagnes sur le civisme à Poitiers, le savoir-vivre en collectivité est primordial. Insultes, violences, agression physique seront à bannir. La mairie se portera partie civile.

Saisissement d’une juridiction en cas de squat illégal :

-En qualité d’officier de police judiciaire, le maire doit pouvoir constater l’occupation de locaux de manière illégale et saisir une juridiction avec l’accord du propriétaire à fin d’obtenir un jugement d’expulsion.

Renforcer l’information du maire sur les personnes à risques :

– Le maire pourrait être tenu au courant de la présence sur sa commune de personnes fichées S pour des faits de terrorisme.

– Le maire doit être mis au courant de façon systématique par la justice des condamnations pénales des résidents de Poitiers, pour des faits d’atteinte aux personnes (viol, violences conjugales, agression physique, etc.

Promouvoir notre identité nationale, communale et de quartier.

 

Valoriser le patrimoine Historique:

– Le patrimoine de Poitiers est riche, on ne l’appelle pas « la ville aux cents clochers » pour rien. Eglise Sainte-Radegonde, Cathédrale Saint-Pierre, Baptistère Saint-Jean, Eglise Notre-Dame-La-Grande et tant d’autres. Un grand plan de restauration sera mis en place pour chacune d’entre elles. Nous nous devons de protéger l’histoire qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui.

Une grande fête Pictavienne :

L’histoire de Poitiers est tout aussi riche que son Patrimoine, Clovis 1er, Jeanne D’Arc, Charles Martel, Aliénor d’Aquitaine, et j’en passe beaucoup, ont habités ou ont combattu ici pour défendre nos valeurs, les valeurs Françaises dont nous avons hérités et que nous devons défendre à tout prix.

– Organisation de grande fête rassemblant l’ensemble des Pictaviens à travers l’histoire de Poitiers. Des spectacles retraçant son histoire, des concerts, des marchés d’époque, des grands repas seront pour nous l’occasion de nous retrouver autour de ces valeurs.

Les traditions locales et nationales :

– Afin de mettre en valeur nos traditions, il est utile pour notre identité et économie locale d’augmenter les places de marché, d’engendrer une dynamique locale de succession des fêtes de quartier, véritable fer de lance pour la solidarité locale.

– D’avoir à Poitiers un marché de Noël digne de notre ville, et une décoration qui va avec.

– D’organiser des fêtes de quartiers autour de l’épiphanie, de Pâques ou encore de préserver notre patois local.

Lutter contre le communautarisme :

Ce n’est une surprise pour personne, le communautarisme à Poitiers (comme partout en France) est terriblement grandissant.

– C’est pour cela qu’il est primordial d’instaurer un arrêté anti-communautarisme, celui-ci sanctionnerait tout acte incitant au communautarisme et à la haine de l’autre. – Chaque association ou club de sports de la ville sera minutieusement surveillé, quand on sait que 150 quartiers en France sont déjà gangrénés par l’islamisme, à Poitiers, aucun ne le sera !

S’opposer à l’installation de migrants à Poitiers :

L’installation de migrants est une aubaine pour le communautarisme islamiste, et d’une autre part, le contribuable se voit être pris à partis dans ce grand accueil de population sans n’avoir jamais eu le droit de donner son avis lors d’un référendum local.

– Arrêter de nourrir à coup de subvention les associations immigrationnistes comme le « toit du monde » par exemple, l’argent des Poitevins doit revenir aux Poitevins.

Supprimer tout repas de substitution.

La laïcité recule de plus en plus dans notre pays et elle sera défendue à Poitiers.

– La suppression des repas de substitutions liées à une religion ou autre entrera en vigueur, aucun prosélytisme ne sera accepté.

 

Promouvoir un cadre de vie équilibré, sain et écologique :

Respect de l’environnement, des animaux, des citoyens et de leur santé, un cadre de vie équilibré où les espaces verts sont entretenus, où des fleurs et des arbres sont plantés régulièrement. Des transports en commun propres qui desservent chaque habitant. Un meilleur partage de la route.

 

Transport et écologie :

– Renforcement du réseau de transport en commun dans notre ville. Nous créerons aussi des lignes BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) à travers toute la ville.

– Tout nouvel achats de véhicules sera électrique ou à gaz, que ce soit transport en commun, pour la police municipale ou pour les agents de la ville.

– Développer un grand plan de piste cyclable dans toute la ville pour promouvoir les modes de déplacement doux que sont le vélo ou la trottinette.

Sensibilisation à l’écologie via le matériel urbain et incitation à la bonne conduite écologique :

– De forts taux de pollutions sont constatés à Poitiers, peu de riverains en ont connaissance, afin que la majorité des riverains se tiennent au courant de la pollution, nous mettrons en place des indicateurs de pollution aux abords des axes routiers principaux de la ville, pour permettre aux Pictaviens d’adapter leurs comportements, avec des conseils et des recommandations.

Dépollution des rivières :

– Des actions collectives seront mises en place pour nettoyer les berges du Clain.

– Nous autoriserons la pêche à l’aimant dans le Clain et ses affluents, cela étant un moyen de dépollution inédit et efficace.

 

Verdir et développer la nature dans toute la ville :

– Pour que ce label « ville fleuri » ne soit pas appliqué seulement à certains endroits spécifiques de Poitiers, une grande campagne de verdissage de chaque mètre-carré de la ville se mettra en place. Il est toujours plus agréable de voir du vert que du béton.

Ville propre et agréable:

– Une ville propre et agréable, un fort développement de poubelles enterrées sera effectué à Poitiers.

– Des cendriers et des poubelles seront installés dans toute la ville.

– Balancer sa canette de bière, son mégot de cigarette ou ses emballages de Macdonald ou autres seront réprimés fortement.

Modification du Plan Local d’Urbanisme :

– La modification du PLU permettra une meilleure préservation des espaces verts et d’éviter la bétonisation à outrance de la ville.

– Inciter les habitants à végétaliser leurs façades et toiture d’immeuble ou de maison.

– Prévoir et Obliger dans les futures constructions d’ensemble immobilier, des espaces verts, ou potagers partagés.

Manger sain et local :

– Cantines scolaires, EHPAD, administrations de la ville devront être dotés de 100% de produits locaux et de saison pour leurs repas. Les producteurs de la Vienne en seront ravis

– Accompagner les producteurs et les agriculteurs locaux à tendre vers une production totalement BIO de leurs produits d’ici à la fin du prochain mandat.

Jardins et potagers partagés :

– Sensibiliser les enfants, ainsi que l’ensemble des habitants de Poitiers sur la qualité de l’air, de l’eau, de la terre et de ce que l’on mange quotidiennement, ainsi que sur le gaspillage alimentaire.

– Création de jardins et de potagers partagés dans tous les coins de la ville.

– Création de jardins et potagers pédagogiques dans les écoles de la ville.

– Végétalisation des écoles maternelles et primaires.

– Création d’une ceinture maraichère autour de Poitiers.

Eclairage public de la ville :

– Remplacement de l’ensemble de l’éclairage Public de la ville en un système à LED, sur détecteur de mouvements, ceux qui en limitera la consommation électrique.

– Abris bus éclairés sur détecteur de mouvements et à LED.

Eclairage devantures de magasins :

– Une circulaire sera mise en place pour obliger, notamment les magasins à éteindre leurs panneaux lumineux la nuit.

Politique du bien-être animal :

– Création d’une mutuelle municipale pour les détenteurs d’animaux de la ville pour faire baisser les coups de soins vétérinaires et ainsi pouvoir les soigner plus facilement.

– Installations d’équipements pour protéger les animaux sauvages, nichoirs à mésanges et colonies d’abeilles douces par exemple.

– Lutter contre toutes maltraitances et abandons d’animal de compagnie.

Pépinière d’entreprises :

– Création d’une pépinière d’entreprises travaillant sur la préservation de l’environnement, réparateur d’électroménager, chercheur, etc.

Dynamiser la ville et son économie locale:

 

Améliorer le stationnement :

L’espace de stationnement de Poitiers se doit d’être accessible, et non un privilège.

– Le parking Palais de Justice nécessite de retrouver sa gratuité d’antan, les parkings municipaux, au titre des bénéfices qu’ils ont pu engendrer, devront devenir totalement gratuits, ce qui permettra d’attirer de nouveau les personnes dans notre centre-ville et de faire fonctionner les petits commerces aux dépens des grandes surfaces en périphéries de la ville.

– Nous devons faciliter l’accès au centre-ville à tous.

Ouverture du viaduc Léon Blum aux automobilistes :

– Le viaduc Léon Blum (Construction financée par plusieurs institutions) devra être ouvert à tous, c’est-à-dire aussi aux automobilistes. Ce qui permettra de désengorger la Porte de Paris à certaines heures.

Vie de quartier :

– Création d’un marché couvert par quartier de la ville, ouvert 6/7jours, qui permettra à ses habitants, de se procurer des fruits et légumes, du pain, de la viande et tout autres produits locaux et de saison à proximité de chez lui sans le besoin de prendre la voiture pour aller à l’autre bout de la ville dans un supermarché. Des prix les plus bas possible devront être appliqués dans ses marchés, le prix des places sera réduit au minimum pour le permettre.

– Travailler en liens étroits avec les associations de quartiers pour qu’ils soient animés chaque weekend.

Commerces de proximité :

– Réduction de loyer pour les petits commerces qui s’installent, ou pour ceux qui travaillent en grande partie en production local ou national.

– Diminution des charges commerçantes pour ceux qui travaillent avec des produits locaux si possible et/ou nationaux.

– Soutien politique en distribuant aux habitants un annuaire des commerces de proximité de leur quartier, mais aussi des entreprises de la ville ou des professionnels de santé.

– Création d’un programme et d’une carte de fidélité rassemblant l’ensemble des magasins de proximité de Poitiers et qui privilégie les produits locaux.

Création d’emplois :

– Grace à une pépinière d’entreprises basées sur l’environnement, nous pourrons promouvoir l’ouverture d’un réparateur d’électroménager, nous devons promouvoir la réparation de nos matériels électroménagers plutôt que de les remplacer systématiquement, de chercheur pour la qualité de vie à Poitiers, d’entreprise de nettoyage, etc. ce qui ouvrira des emplois sur Poitiers.

Localisme :

Le localisme consiste à, produire, consommer et recycler au plus proche de nous. Manger du Bio qui vient du Pérou ou d’un autre pays ? Non merci.                      Réparer notre machine à laver à l’autre bout de la France ? Non merci.            Envoyer nos déchets en Inde ou ailleurs ? Non merci

– Nous mettrons en place un vaste programme pour produire au maximum dans le département ce que nous consommons à Poitiers, ceux qui créera énormément d’emploi dans la Vienne.

– Nous créerons un centre de recyclage et de réparation complet à Poitiers. Encore de l’emploi.

 

Maintenir le lien social :

Réserver les logements sociaux aux personnes les plus méritantes :

Est-il encore possible qu’en 2019, des citoyens loin de tous soupçons se voient être confrontés à des mois, voire des années d’attente pour un logement social ? Alors que dans le même temps, bon nombre de famille de délinquant se voient en bénéficier sur fond de « Vivre-ensemble ».

– Nous privilégierons les personnes et les familles les plus méritantes pour les logements sociaux.

Cellule de recrutement pour les personnes en situation d’extrême pauvreté :

Les SDF sont trop nombreux dans nos rues.

– Une cellule de recrutement de la mairie doit recruter les SDF et leur assurer un logement social, cette cellule analyserait le profil de ces hommes et femmes, exploitant la moindre capacité physique / Diplôme / Expérience de ces personnes.

Création d’un centre d’accueil d’urgences pour les personnes victimes de violences conjugales :

– Parce que les personnes victimes de violences conjugales sont ignorées trop souvent, nous créerons à Poitiers un centre d’hébergement d’urgences pour les personnes victimes de violences conjugales avec une aide psychologique.

Ouvrir des maisons de santé :

– Nous souhaitons ouvrir plusieurs petites maisons de santé à Poitiers, que chaque quartier soit équipé de médecin, de dentiste, de kiné, etc. La santé des Pictaviens sera l’une de nos priorités.

Entretiens des écoles de Poitiers :

– Parce que nos enfants sont l’avenir de Poitiers et de la France, nous nous devons d’entretenir et même de faire d’importants travaux dans certaines écoles de notre ville. L’éducation des enfants est une priorité pour nous.

Soutenir les associations et clubs locaux :

– Mettre en avant et aider au développement des associations et clubs locaux, c’est avant tout faire vivre des quartiers, maintenir notre culture, entretenir notre identité. Les associations à but sportif, écologique, de savoir-faire, doivent être assurées de prospérer au long terme.

Accessibilité aux personnes en situation de handicap :

Actuellement, les trottoirs de Poitiers sont classés comme non conformes pour 63 % d’entre eux (Étude menée par le Grand Poitiers), estimant les quartiers historiques à hauteur de 20% de l’espace terrestre de Poitiers, nous exigeons que 80% des espaces de Poitiers soient classés comme conforme, les 20 % restants doivent être au minimum classés comme praticable (unité de mesure des trottoirs servant d’intermédiaire entre les espaces non praticable et ceux classés comme conformes).

– Plan de réfection des trottoirs pour en rendre un maximum accessible aux personnes en situations de handicap.

Installation de nouvelle crèche :

– Nous proposerons l’installation de nouvelle crèche dans la ville. L’accueil périscolaire manque terriblement à Poitiers.

Création d’une bourse pour les jeunes méritants :

– La ville de Poitiers créera une bourse qui reviendra aux jeunes qui excellent dans le sport ou dans le scolaire. Cela leur permettra et les motivera à aller encore plus loin.

Multiplications des aides aux retraités:

– Renforcement des services du CCAS.

– Création d’une navette municipale pour aider les retraités à se déplacer.

Savoir nager, une sécurité :

– Nous mettrons en lien les écoles, les clubs de natation et la collectivité qui détient les équipements aquatiques de la ville. Sur la ville de Poitiers, à l’entrée en 6éme, je veux atteindre les 100% de nageurs validées, pourquoi pas, par un certificat. Nous mettrons en place des cours de natation de la petite section de maternelle jusqu’au CM2.

– Pour ceux qui sont déjà en 6éme et au-delà, nous proposerons un « Chèque natation » aux jeunes, qui les aideront financièrement à prendre des cours de natation.

 

Respecter le contribuable et être à l’écoute des habitants :

 

Audit des finances de la ville :

-Demande d’un audit sur les finances de la ville dès l’élection passée et rendu public.

Faire baisser la dette de Poitiers :

La dette de Poitiers qui s’élève actuellement autour de 90 Millions d’euros. Nous nous engageons à la faire baisser.

– En baissant les indemnités de tous les élus de 20%.

– Renégocier les prêts auprès des banques qui sont souvent sur des crédits à taux variables et qui sont très dangereux.

– En autofinançant le maximum de projets, sans passer par des crédits.

– En vendant du foncier appartenant à la ville et qui ne lui sert pas.

Tout en n’augmentant pas les taxes des Pictaviens :

– En ayant une gestion des comptes de la municipalité à l’euro prêt. Aucun écart ne sera toléré. Des baisses d’impôts pourront même être envisagées comme dans certaines villes RN bien gérées (Hénin-Beaumont, Beaucaire, Fréjus et Villers-Cotterêts notamment)

Organiser des referendums locaux :

– Le mouvement des « Gilets jaunes » à prouver, en France, qu’il y avait un grand manque de démocratie participative. Nous proposons, au niveau communal, que, lorsque 10% des électeurs inscrits de Poitiers signent une pétition, ils provoquent un référendum local. A travers des référendums locaux, les Pictaviens auront la parole sur les gros projets prévus par la municipalité (comme à Hayange où le Maire à demander l’avis aux habitants de sa ville sur des travaux de réfections de la salle communale ayant un cout important)

Etre disponible pour ses habitants :

– Permanence du maire sans rendez-vous.

– Stand municipal sur les marchés ou les événements de la ville.

Informations et remontées plus importantes :

– Création d’une application permettant de recueillir tous les signalements des habitants (nid de poule sur la route, mobilier urbain cassé, animaux errants, etc.)

Sanctionner financièrement les élus absents :

-Un élu ce doit d’être irréprochable, c’est pourquoi nous proposerons des sanctions financières lorsqu’il est absent du conseil municipal.