Sélectionner une page

Urgences au bord de l’implosion, soignants à bout de souffle, réquisitions et astreintes pour faire face au manque d’effectif.

Les personnels hospitaliers sont à bout !

Alors que dans notre pays la population augmente, le nombre de lits d’hôpitaux diminuent (15 960 lits supprimés en deux ans), c’est inacceptable !

Le Rassemblement National de la Vienne demande :

Le gel de toutes les fermetures de lits ;

L’augmentation des effectifs dans la fonction publique hospitalière ;

La suppression de l’aide médicale d’état réservée aux clandestins qui nous coûte 1 milliard d’euros par an afin de financer les hôpitaux ;

Le maintien des hôpitaux de proximité et le développement des maisons de santé.