Sélectionner une page

Nous apprenons dans la presse locale la fermeture du bar commerce de Sammarçolles qui fait suite à la fermeture de nombreux petits commerces dans les villes rurales de la Vienne.

Le Rassemblement National de la Vienne tient à dénoncer cette situation intolérable.

Depuis 30 ans, l’argent public coule à flot dans les banlieues avec 100 milliards d’euros dilapidés dans la politique de la ville alors que dans le même temps le monde rural est sacrifié.

La ruralité subit tous les mots : délocalisations, désindustrialisations, fermetures de gendarmeries, disparition du commerce de proximité, abandon des services publics, fermetures des écoles ce qui entraîne le départ des familles vers les grandes villes.

Le Rassemblement National de la Vienne demande que une pour un euro dépensé dans les banlieues, un euro soit investi dans les campagnes !