Sélectionner une page

On apprend dans un communiqué de presse que la LDH (Ligue des Droits de l’Homme), sur Chatellerault dans la Vienne s’oppose fermement à la mise en place d’une association « Voisins vigilants ». Cependant ce dispositif, sous l’appellation exacte de « participation citoyenne », est réclamé par le Collectif d’initiatives citoyennes sur les violences et incivilités à Châtellerault. Il faut rappeler que le concept de « participation citoyenne » a été instauré pour la première fois en 2006, et consistait à sensibiliser les habitants d’une commune ou d’un quartier, les associant à la protection de leur environnement. Sa mise en place, surtout dans les secteurs touchés par des cambriolages et des incivilités, encourage la population à adopter une attitude solidaire et vigilante ainsi qu’à informer les forces de l’ordre de tout faits suspects. Ce dispositif de solidarité de voisinage vise également à développer un comportement de nature à mettre en échec la délinquance. Le protocole est encadré par la Police ou la Gendarmerie qui veille à ce que l’engagement des citoyens ne conduise pas à l’acquisition de prérogatives qui relèvent des seules forces de l’ordre. La participation citoyenne a pour règle d’observer et d’informer les autorités si un comportement d’une personne perturbe l’environnement et se limite qu’à cela. Par exemple avoir l’instinct de relever les numéros d’une plaque d’immatriculation d’une voiture, peut aider les enquêteurs à identifier les auteurs de cambriolages de crimes ou de délits. De nos jours les patrouilles de Police OTV (Opérations tranquillité Vacances) ne suffisent plus à dissuader les cambrioleurs. Un partenariat entre la police et la population s’avère nécessaire pour aider les autorités à ramener la tranquillité et la sécurité publique dans les zones devenues sensibles.

Dans ce dispositif plusieurs objectifs à atteindre c’est d’augmenter le sentiment de sécurité, améliorer la réactivité des forces de sécurité contre ce qu’on appelle la délinquance d’appropriation et accroître l’efficacité de la prévention de proximité.

Toutefois une mise en garde s’impose. Il s’agit de renseigner sur des faits et non sur des personnes désignées nommément. La seule règle est donc d’observer. Cela devrait aussi permettre de renforcer le lien social en développant l’entraide et le soutien aux personnes vulnérables ».

Le Rassemblement National de la Vienne est favorable à la mise en place de tous dispositifs ou actions de prévention dans un cadre légal pour protéger nos concitoyens.


Alain VERDIN
Délégué Départemental RN 86
Conseiller Régional « Région Nouvelle Aquitaine »
Conseiller Municipal de Poitiers

              

Voir tous les articles de l’auteur