Sélectionner une page

Marine Le Pen était conviée au Web Summit, grande raout annuelle du numérique et des nouvelles technologies, en novembre à Lisbonne.

Notre Présidente a finalement vu son invitation annulée.

En cause : le tapage médiatique provoquer par la bien-pensance Portugaise que ce soit SOS racisme en passant par le bloc de gauche, allié de l’exécutif socialiste et proche de la France insoumise.

Il est bon de rappeler que « La liberté d’expression est un droit fondamental au sein de l’Union européenne et la pierre angulaire de toute société démocratique ».

Cette situation démontre à quel point le système souhaite censurer notre Présidente à l’aube des élections européennes.


Arnaud FAGE
Délégué Départemental Adjoint
Délégué de la 1ère Circonscription

         

Voir tous les articles de l’auteur