Sélectionner une page

Que ce soit à Poitiers ou à Buxerolles, les rues la nuit deviennent de plus en plus le théâtre d’incivilités et de dégradations multiples d’une bande de jeunes racailles. Un constat particulièrement douloureux pour le voisinage qui n’en peut plus au point d’avoir fait circuler une pétition de plusieurs centaines de riverains, adressée au Maire Jean-Louis Charbonneau et sa majorité socialo-communiste, pour les inciter à faire cesser au plus vite ces débordements. Le constat est alarmant dans certaines zones, comme les rues Datça, Rameau, Berlioz, Hôtel-de-Ville, Strauss et plus particulièrement près de la résidence Jardins de Sainte-Croix, le mail ou plusieurs personnes ont été molestées et menacées, des bruits intempestifs d’échappement de motos, des extincteurs jetés sur des véhicules en stationnement, des bris de glaces, portes de voiture fracturées, cris, tapages nocturnes, dégradations de bâtiments alentours etc…c’est le lot quotidien des résidents de ces rues et autour du mail depuis plusieurs mois. Une situation déplorable dans cette commune proche de Poitiers dont le nombre de ses habitants baisse chaque année. Que va-t-on trouver encore comme excuse à ces jeunes voyous qui sèment le trouble et détruisent volontairement les biens privés et publics ? Perte de repères, enfance douloureuse, misère sociale etc….etc….

La seule mesure efficace pour faire cesser les troubles nocturnes qui durent depuis des lustres pour ramener le calme et une vie sereine dans la cité, c’est la tolérance zéro en mettant en place un couvre- feu pour les jeunes de moins de 17 ans à partir de 22H00. Une proposition qui avait été d’ailleurs inscrite au programme d’Alain Verdin, tête de liste du Front national à l’élection municipale de Poitiers en Mars 2014.

Ensuite prendre un arrêté municipal visant à verbaliser tous actes d’incivilités, en faire payer les casseurs et mettre les parents face à leur responsabilités.

Il est temps de prendre des mesures efficaces et préventives pour faire respecter le « Bien vivre ensemble » au lieu d’attirer sur soi l’attention des citoyens par des mesures populistes et électoralistes.

Vivre en paix : un bien être logique. »


Alain VERDIN
Délégué Départemental RN 86
Conseiller Régional « Région Nouvelle Aquitaine »
Conseiller Municipal de Poitiers

              

Voir tous les articles de l’auteur